Imprimer
/ Idées

Vers une nouvelle maturité journalistique

Dans son article du weekend, la journaliste du New York Times Maureen Dowd se permet un retour sur l'époque « formidable » du journalisme d'élite américain. Des scènes à immortaliser puisqu'elles sont, manifestement, révolues ; augurant une nouvelle ère qui, en définitive, aura fait des perdants – tel le Time Magazine où Dowd a débuté sa carrière – mais créé aussi une nouvelle classe de journalistes, de publications, de penseurs et d'érudits de la nouvelle. 

 

Si les journalistes cessent de croire en leurs vertus, c'est qu'ils n'étaient pas mûrs pour la transition, du monde archaïque à-la-Mad Men – paternalisme alcoolique et sensuelles intrigues en prime – vers un renouveau journalistique, avec son écologie « entropique » permettant l'apparition de nouveaux joueurs, de nouvelles formes, chaque fois plus riches, plus spontanées, plus créatives. 

 

Un papier d'une grande humilité, une belle inspiration du dimanche. 

 

[Le texte original, dans les pages du New York Times]

comments powered by Disqus