Imprimer
/ Essai

Le selfie expliqué à ma mère

Le selfie expliqué à ma mère

« Mais qu’est-ce qu’ils font ? » me demande ma mère.

 

Deux jeunes, un couple, bras tendus vers leurs téléphones, sourient devant l’objectif.

 

Moi : « Ben un selfie !  Un égoportrait »

Elle me dit : « Un quoi ? »

Je la regarde, d’un air étonné.

 

« Ils se prennent eux-mêmes en photo. »

Elle: « Ah bon mais pourquoi ? »

Je lui réponds : « Parce que c’est cool »

Elle, définitivement larguée : « Ah »

Moi : « Ben oui comme ça tu peux dire à tes amis sur Twitter, Facebook ou Instagram où tu es et ce que tu fais, c’est marrant »

Elle : « Insta quoi ? »

Moi : « Instagram c’est une plateforme qui a 150 millions d'utilisateurs actifs, et qui compte à elle seule plus de 23 millions de photos assorties des hashtags #selfie et jusqu'à 70 millions de hashtag #me. »

Elle, complètement désolée: « Hajtague… C’est quoi ça encore ? »

Moi : « Ne me coupe pas maman s’il te plait »

Elle : « C’est toi qui coupe avec tes haches trucs »

Moi : « Je peux continuer ? »

Elle : « Oui mais essaie de te mettre à mon niveau, tu me parlais de photos… »

Moi : « Oui. Des selfie, y’a toutes les variantes possibles (moi qui mange un hotdog, moi avec ma copine, moi avec mon pote, moi avec sa copine, moi à Cannes, moi en déshabillé, ma blonde en très déshabillé... »

Elle : « Quoi ??? »

Moi : « Euh... non mais en fait ce que j’essaie de te dire c’est qu’il y a autant de sortes de selfies que de gens qui en font »

Elle : « T’exagères pas un peu là ? »

Moi : « Ben écoute tu te souviens de la cérémonie des Oscars ? » 

 

 

Elle : « Oui ? »

Moi : « Ben durant la cérémonie des Oscars c’est un égoportrait de l’acteur Bradley Cooper et de tous ses amis stars qui a fait le tour de la planète ! Et si tu tapes égoportrait dans Google… tu vois ce que c’est Google ? »

Elle limite véxée : « Mais oui quand même pour qui tu prends ta mère ? »

Je ris.

Elle, mi amusée mi vexée : « Pfff. »

Moi : « Ben si tu tapes égoportrait dans Google tu auras environ 45 200 000 résultats, dont la définition exacte. »

Elle : « Ah ben tiens. Ça, ça m’intéresse ! »

Moi : « En fait selfie ça vient du terme anglais self « soi », qui veut dire ici « pour soi » ou « étant seul », on dit aussi autophoto ou encore égoportrait au Québec. L’égoportrait c’est un autoportrait photographique réalisé avec un appareil photographique numérique, un téléphone mobile, voire une webcam puis envoyé sur les réseaux sociaux, tu te souviens ? Facebook, Twitter Instagram ? »

Elle, impatiente : « Oui c’est bon, continue. »

Moi : «  Un égoportrait en général c’est pris sur le vif, avec un appareil à bout de bras ou à l'aide d'un miroir lorsqu'il ne comporte pas de caméra frontale. »

Elle : « Ok mais pourquoi vous faites ça à ton avis ? »

Moi : « Je pense que si on se prend en photo. C’est d’abord parce que personne ne le fait pour nous. »

Elle, visiblement intéressée par mon explication: « Oui je comprends qu’on essaie de se valoriser, mais on essaie tous de se mettre en valeur, pourquoi ne pas le faire en étant plus responsable ou en s’engageant dans des associations… Ca rime à quoi de se prendre en photo pour se valoriser ? »

Moi : « Je pense qu’en fait c’est une réponse à un manque de valorisation. Aujourd’hui la société broie tout le monde, l’environnement économique est violent, l’environnement social est violent, il faut plaire, tout le temps et dans toutes les situations, dans son groupe d’amis, avec ses collègues, devant son patron. Il faut toujours se montrer sous son meilleur jour et se valoriser coûte que coûte. On fait tous du personal branding… »

Elle un peu énervée: « Tu recommences avec tes mots incompréhensibles là ! »

Moi (patient) : « …sa marque personnelle, tu préfères ? »

Elle : « Oui. Merci »

Moi continuant : « Je continue. Faire sa promotion dans cet environnement c’est obligatoire, mais ça ne s’apprend pas à l’école. On le fait avec nos outils à nous, nos téléphones intelligents et les réseaux sociaux. On se montre. »

Elle : « J’avais pas vu ça comme ça… Mais du coup c’est une preuve de confiance en soi ! »

Moi : « Oui ! Exactement ! Je pense qu’il faut une sacrée confiance en soi pour dire aux autres, voilà ce que je fais, voilà qui je suis, voilà où je suis etc. L’idée c’est d’être reconnu, tu vois… »

Elle : « Ah bon ? Tu voudrais ça toi ? »

Moi amusé et ironique : « Non moi ce n’est pas la peine, j’écris déjà dans cllbr et je suis lu par des millions de personnes. Ça me suffit.»

Elle (très sérieuse): « Oui et puis ton livre tout ça… vas-y continue. »

Moi : « Sincèrement je crois que tout le monde veut pouvoir monter les marches à Cannes. Si à un moment donné on a la possibilité de se valoriser, de montrer aux autres qu’on vaut quelque chose, on va sauter sur l’occasion et on va le diffuser au plus grand nombre de gens possible. Aujourd’hui, ce moment est juste là, maintenant, au bout de ce téléphone tu vois. »

 

Je sors mon téléphone de ma poche et le pose sur la table.

 

Elle : « Mais toi t’as besoin de ça ? »

Moi : « C’est pas un besoin, c’est juste que c’est légitime d’avoir à un moment donné, dans sa vie, le même pouvoir attractif que des stars, pour plaire, à un niveau équivalent à celui que possèdent ceux qu’on voit dans les show télé ou les pages des magazines. L’idée c’est que c’est pas parce qu'y’a personne pour me prendre en photo comme une star que je ne le mérite pas. »

Elle : « Tu m’expliques ça ? »

Moi : « Oui regarde.»

 

Je prends mon téléphone et j’appuie sur l’appli photo.

 

Moi : « La technique même du selfie reproduit la présence extérieure. Celle du photographe de star, du paparazzi… »

 

Je tiens à bout de bras le téléphone intelligent et mon visage est ciblé par le capteur et la seconde caméra face à moi comme si un photographe était en train de me viser avec son objectif.

 

Moi : « …On se capture soi-même, au naturel, en temps réel et on code son identité en reproduisant le style, les postures, le faux naturel des photos volées qui sont dans les magazines. L’égoportrait c’est le projecteur qu’on braque sur nous quand personne ne le fait, c’est un mot pour dire « regarde-moi », « aime-moi », « j’existe au même titre que les autres ».

 

Elle, devenue inquiète : « C’est vrai que c’est pas toujours simple pour vous… »

Moi : « Oui mais il faut pas s’inquiéter, on invente toujours de nouveaux outils pour nous en sortir et y’a des jeunes qui créent des appli et qui deviennent millionnaires avant même d’être adultes tu sais ! Savoir lire, écrire, compter et coder, c’est ça la nouvelle base »

Elle : « C’est vrai ça ? Pourquoi tu fais pas d’appli alors ? »

Moi : « Ben parce que moi c’est plutôt les mots. » 

Elle : « C’est vrai que t’as toujours aimé écrire… Bon et maintenant que je sais ce que c’est, tu me laisserais faire mon égoportrait avec ton téléphone intelligent ? »

Moi catégorique : « Non. »

Elle, étonnée et déçue : « Ah bon ? »

Moi, souriant et passant mon bras derrière ses épaules: « En fait je pense que ce serait mieux si on en faisait un à deux. »

 


Grégory Casper rapporte depuis Paris. Il est le co-auteur avec Eric Briones chez Dunod de l’ouvrage « La Génération Y et le Luxe ». Il sera à Montréal en juillet dans le cadre d’une tournée de promotion. 

 
comments powered by Disqus